#coupdecom sur le dos de la biodiversité

Notre ministre de la transition écologie et solidaire réagit à l’interdiction opposée par Paris, Nantes, Grenoble et Clermont-Ferrand d’utiliser des pesticides sur leurs territoires :

Lire la dépêche de l’agence France Presse : https://twitter.com/afpfr/status/1172063104651407360

 Elle dit ne pas comprendre la position de ces villes, en leur rappelant que depuis le 1er janvier 2017 l’utilisation des pesticides est interdite dans les espaces publics, et qu’à ce titre elles ne font que respecter la loi :

Lire la réaction de Mme Borne : https://twitter.com/Elisabeth_Borne/status/1172079803111018496

Madame la Ministre a sans doute omis de citer la ville de Saint Sulpice la Pointe, qui s’est vantée par grandes affiches en quadrichromie de ne pas épandre de pesticides sur ses espaces publics…alors que c’est tout simplement la loi qui le lui impose :

Les enjeux de biodiversité méritent sans aucun doute mieux que de la simple communication politique…

Fermer le menu