Déclaration d’utilité publique autoroute Castres-Toulouse : ça réagit !

Au coeur de l’été plusieurs réactions suite à la déclaration d’utilité publique de l’autoroute Castres-Toulouse. Voici celle d’Europe Ecologie Les Verts :

 

Nous vous proposons également la réaction des élus france insoumise de la région : https://insoumisoccitanie.fr/2018/07/25/declaration-dutilite-publique-de-lautoroute-castres-toulouse-une-decision-a-lencontre-de-linteret-general-non-au-financement-par-la-region/

Ainsi que celle du parti de gauche :

Un jeu de DUPe

Le Parti de Gauche prend connaissance avec colère de la décision de déclarer d’utilité publique le projet de liaison autoroutière entre Castres et Toulouse. Une fois de plus, nous constatons que Nicolas Hulot, le soi-disant Ministre de la Transition écologique et solidaire, ne sert que d’alibi à un gouvernement ultra-libéral qui n’a que faire de la question écologique. Toutefois, l’exemple de Notre Dame des Landes montre qu’il peut y avoir loin d’une décision de principe à une réalisation concrète. La mobilisation citoyenne peut faire reculer les bétonneurs ! L’autoroute est un projet dépassé, que ce soit vis à vis des enjeux environnementaux ou de la justice sociale. Le choix par les pouvoirs publics de la concession privée va à l’encontre de l’intérêt général.
Pour faire baisser les accidents, pour maîtriser la pollution atmosphérique, pour stopper l’artificialisation des sols il y a des alternatives. L’aménagement sur place de l’itinéraire routier existant est possible comme l’a démontré l’étude financée par le collectif des maires. La desserte ferroviaire peut être densifiée en mettant en place un cadencement qui fidélisera les usagers. Il est urgent de changer de politique, de renoncer au tout routier et d’investir dans les mobilités douces et alternatives au transport routier individuel.

Vous pouvez soutenir l’initiative du collectif PACT (Pas d’Autoroute Castres Toulouse) sur change.org : https://chn.ge/2vgcdpU

Ce collectif composé de citoyens, d’associations, de partis politiques et de syndicats,  est opposé au projet d’autoroute. Il est porteur d’un projet alternatif d’aménagement sur place de l’axe existant, la RN126. 

Fermer le menu