Patrimoine en souffrance

Patrimoine en souffrance

Oui « la ville s’embellit », comme le communique la municipalité sur son site, et les saint sulpiciens ne peuvent que s’en réjouir après 4 ans d’abandon des espaces publics et du patrimoine municipal par l’équipe précédente.

Sans jouer les rabat-joies, il semblerait toutefois que les chantiers en cours soient très sélectifs…

L’éparage de certaines voies communales n’a toujours pas été fait, alors que nous sommes déjà début juillet ! Il faut dire qu’il s’agit des routes les moins fréquentées.

L’entretien de l’éclairage public est toujours aussi déficient. Il faut reconnaître qu’on ne s’en aperçoit que la nuit.

 

Eglise abandonnée

L’évacuation des fientes de pigeons et le désherbage de la toiture de notre église avec son mur-clocher est en souffrance.

Il faut avouer que pour s’en apercevoir il faut avoir l’angle de vue approprié. (Voir photo plus haut)

Inutile de dérouler une liste exhaustive pour aller plus loin dans la démonstration : l’impression qui domine est bien celle d’un affichage très « communicant » de l’entretien de notre ville, et non d’une véritable gestion patrimoniale que l’on serait en droit d’attendre.

Fermer le menu