Qualité de l’air dans nos écoles… Aucune information !

Qualité de l’air dans nos écoles… Aucune information !

En tant que citoyen nous sommes informés sur le site de notre commune, que « La mairie de St Sulpice poursuit ses travaux dans les écoles pour améliorer le cadre de vie des enfants ! Cet été nous commençons avec l’école M. Pagnol avec notamment des travaux de peinture et de rénovation des sols. »

En tant que parents d’élèves nous aurions été plutôt rassurés d’être informés sur les actions obligatoires qu’auraient déjà dû engager les élus concernant la qualité de l’air intérieur.

 

Le cadre de vie, c’est bien, mais la santé c’est plus important

« Le tiers des écoles primaires en France ont une concentration en CO2 très élevée. Or une mauvaise qualité de l’air intérieur a des conséquences néfastes sur l’apprentissage et le bien-être des écoliers. »[1]

Accessoirement, nous rappellerons que nos enfants passent 90% de leur temps dans des lieux clos, ce qui explique que le code de l’environnement impose une surveillance de la qualité de l’air intérieure dans certains établissements recevant du public[2].

Lesquels ? Quand ? Une réponse pour deux questions : ces obligations s’appliquent depuis le début de cette année pour les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans, les écoles maternelles et les écoles élémentaires. Attendez, ce n’est pas fini, il faudra également s’occuper avant le 1er janvier 2020 des accueils de loisirs.

Concrètement, on est loin des préoccupations de réaliser des économies d’énergie avec des éclairages de type led, ou de refaire la peinture des classes, comme défendu par nos élus. Il s’agit, et c’est très important , d’enjeux de santé :

  1. Surveiller et évaluer les moyens d’aération,
  2. Mettre en œuvre une campagne de mesure des taux de benzène, formaldéhyde et dioxyde de carbone (CO2), ou mettre en place des dispositions particulières de prévention de la Qualité de l’Air Intérieur afin de responsabiliser les acteurs de la qualité de l’air (services techniques, de nettoyage, de maintenance, enseignants, etc.), sur un plan d’actions et une démarche d’auto-évaluation continue. 

 

Ecoles de Saint Sulpice : On ne sait rien…

Alors que l’Agence Régionale de la Santé, la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement Occitanie DREAL, la Préfecture, la Région Occitanie etc. proposent des guides pratiques, tous aussi complets que pédagogiques, et communiquent beaucoup sur le sujet, côté commune de Saint Sulpice la Pointe c’est silence radio, communication zéro.

Voici quelques liens qui pourtant pourraient être relayés, voire même –soyons fous !- utilisés par les élus pour garantir la meilleure qualité de l’air de nos enfants :

surveillance de la qualite de l air enfants 2018 2023 collectivites juin 2016 

affiche qualite de l air interieur ecoles

http://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/qualite-lair-interieur

« La surveillance de la qualité de l’air intérieur dans les écoles » (site de l’ORAMIP)

« Gestion de la qualité de l’air intérieur dans les Établissements recevant du public (ERP), à lire sur le site du ministère des solidarités et de la santé » 

Ministère des solidarités et de la santé

Espérons que d’ici la rentrée scolaire nos élus, qui savent si bien communiquer, seront en mesure d’expliquer pourquoi la qualité de l’air n’était pas leur priorité, quelles actions concrètes ils auront mis en œuvre, et quel est le niveau de qualité de l’air de nos écoles.

[1] http://www.journaldelenvironnement.net/article/l-air-des-ecoles-tres-charge-en-polluants,92419

[2] article L.221-8, et articles R.221-30 à R.221-38

Fermer le menu