On nous prend pour qui ?

Chose promise… tant pis pour ceux qui y croient !

C’était naturel, on avait depuis toujours tendance à faire confiance à ceux qui sont aux affaires, surtout quand les yeux dans les yeux ils vous expliquaient qu’ils étaient en responsabilité. Sous-entendu : responsables, et puis, tellement compétents !

Les français révèlent désormais la tendance inverse : ils font de moins en moins confiance…et ça s’explique. Prenons, au hasard, l’exemple saint-sulpicien avec l’aménageur des Portes du Tarn, plus occupé à déménager ses locaux dans un hôtel 4 étoiles que d’éviter de prendre les saint-sulpiciens pour ce qu’ils ne sont pas.

LIRE :

https://etpourquoipas81.wordpress.com/2019/03/06/lequipe-des-portes-du-tarn-demenage/

L’aménageur de la ZAC promettait 5 750 m² de bureaux afin de « faire face aux nombreuses demandes d’entreprises déjà enregistrées par le parc des Portes du Tarn (…) La livraison de la première phase (de deux premiers bâtiments) est programmée au plus tôt à la fin de l’année 2018 – début 2019, en fonction de l’avancement de la commercialisation. »

LIRE : https://www.portesdutarn.fr/bureaux-portes-tarn/

Personne n’a vu le début des travaux de ces bâtiments, mais est-ce bien étonnant ? Ce qui serait plus étonnant, ce serait de continuer à faire confiance à cette Société Publique Locale d’Aménagement.

Discours et faux semblants

Même scénario pour la majorité municipale saint-sulpicienne LREM, qui a voulu faire croire qu’elle serait exigeante avec le porteur de projet de la plateforme logistique XXL appelée Terra2. A l’issue du conseil municipal d’octobre 2018, qui devait donner son avis sur le projet d’implantation et au regard des incidences environnementales, le maire proposait d’émettre un avis favorable assorti de réserves sensées rassurer.

LIRE pages 8 à 13 :

https://www.ville-saint-sulpice-81.fr/images/Compte%20rendu%20conseil%20municipal%20du%2016%20octobre%202018.pdf

Ces réserves étaient les suivantes :

« – Obtenir la garantie que la SAS TERRA 2 sera le seul et unique bâtiment de logistique industrielle sur la ZAC « Les Portes du Tarn ».

  • Garantir le ratio emplois / hectares.
  • Rédiger et signer une charte de confiance entre l’investisseur et le SMIX relative au développement durable afin de faire évoluer le bâtiment vers la certification BREEAM – Excellent. »

Si la municipalité n’était pas d’accord avec le projet il fallait qu’elle émette un avis défavorable, les arguments fournis par l’opposition ne manquant pas pour motiver cet avis. Les réserves émises par la municipalité n’ont aucun impact sur le projet Terra 2, qui pouvait rester exactement dans l’état où il a été présenté…et c’est ce qui a été fait.

Faute de courage politique, à ce jour :

  • personne n’a connaissance d’un quelconque engagement à ce que Terra 2 soit le seul entrepôt logistique et quand bien même ce serait le cas personne ne pourrait le croire pour deux raisons évidentes. Ces raisons, c’est premièrement que Terra 2 n’est pas une plateforme logistique industrielle mais une plateforme logistique de masse, destinée à accueillir des entreprises comme Amazon, comme le porteur de projet lui-même l’a présenté en réunion publique. L’autre raison, c’est qu’un engagement précédent avait été pris, présenté en conseil municipal et signé, engageant les décideurs à ne pas autoriser l’implantation de plateforme logistique qui ne soit pas industrielle, c’est-à-dire non liée à une activité industrielle…ce qui est le cas du projet Terra 2. Les accords et autres engagements de la part de nos élus ne valent donc rien…,

LIRE : https://tarn.eelv.fr/irresponsables-et-meme-pas-coupables/

  • jamais le porteur de projet ne pourra garantir un nombre d’emplois, et c’est compréhensible,
  • la rédaction d’une charte engageant le porteur de projet sur une certification britannique BREEAM – Excellent n’est pas plus exigeante qu’une certification française HQE.

LIRE : https://www.batiactu.com/edito/les-certifications-environnementales-hqe-breeam-et-41688.php

Quand les actes démentent les discours

A ce jour, pour être factuel, le seul document auquel les saint-sulpiciens peuvent accéder, est l’arrêté de permis de construire accordé par les communes de Saint Sulpice la, Pointe et de Buzet sur Tarn. On y notera en ce qui concerne notre commune, qu’aucune prescription relative aux éléments exposés en conseil municipal n’y est présente. Les seules exigences de notre maire pour ce permis de de construire d’une plateforme logistique XXL sont :

  1. de respecter les distances de sécurité vis-à-vis d’un câble électrique,
  2. de respecter les rejets dans le réseau public (de quoi, on ne sait pas…),
  3. d’attendre l’autorisation environnementale pour pouvoir commencer les travaux.

Pour la majorité municipale LREM de Saint Sulpice la Pointe, il devient de plus en plus difficile de faire croire qu’une plateforme logistique XXL c’est mieux que rien, et que de toutes façons les « grincheux » sont contre tout. Il se trouve que la liste Saint Sulpice Active et Citoyenne avait seule autant porté le sujet de la commercialisation des Portes du Tarn pendant la campagne municipale, en proposant des actions concrètes et en insistant sur l’urgence pour la commune de s’impliquer afin de ne pas se retrouver dans une situation où nous n’aurions pas d’autre choix que d’accepter n’importe quoi…situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui !

Bien sûr, avec Terra 2 il y aurait des créations d’emplois, mais si peu par rapport à l’ambition que l’on était en droit d’attendre de cette ZAC au regard du discours et de tout ce que l’on peut lire de vertueux sur le site de la SPLA…au final nous l’aurons payé bien cher en termes de consommation foncière, de pollution supplémentaire et de reniements politiques.

La Communauté de Commune Tarn Agout et la Commune savent très bien tout cela, ce qui explique un green-washing sans autre fondement qu’une contrepartie d’espaces verts et autre « jardin partagé » qui trompent de moins en moins de monde.

Faut-il juste rappeler qu’avant la ZAC il y avait encore plus d’espaces verts, et que la déviation a toujours été conçue, ZAC ou pas, avec de vastes espaces verts et merlons paysagés?…

Fermer le menu