Augmentation des impôts des Saint Sulpiciens

Augmentation des impôts des Saint Sulpiciens

Quand la majorité municipale de Saint Sulpice la Pointe siège en commune, elle n’augmente pas la fiscalité alors que des investissements importants vont être réalisés. Tant mieux, car l’augmentation des impôts ne doit pas relever du réflexe, au risque de verser dans la facilité. Elle ne doit pas non plus être tabou, si elle se justifie par la nécessité de réaliser des investissements conséquents que la santé financière de la collectivité ne peut supporter par le seul emprunt.

Et pourtant…

Quand la majorité municipale de Saint Sulpice la Pointe siège en intercommunalité (Communauté de Communes Tarn Agout), elle vote POUR l’augmentation du taux intercommunal de la taxe d’habitation. Avait-elle besoin d’augmenter ce taux, même pour financer la piscine intercommunale à Lavaur, alors que le budget de la CCTA est très sain, avec une capacité d’autofinancement nette très confortable ? Le budget de notre intercommunalité affiche en effet un excédent cumulé de 2 744 000 €, et les bases sur lesquelles s’appliquent les taux, augmentent de 2,5%. Le produit de cette augmentation de la taxe d’habitation représente à peine la moitié des « dépenses imprévues », c’est dire si c’est peu…à telle enseigne que lorsque les élus d’opposition de Saint Sulpice ont demandé en débat d’orientation budgétaire combien représentait l’augmentation, personne ne le savait !

La majorité municipale d’accord pour augmenter les impôts…à condition que ça ne se voie pas trop

Alors, vous demandez-vous, quelle est la logique ? L’explication nous est donnée par Monsieur  le Maire lui-même en conseil municipal [1] : «  Au niveau de l’échelon départemental ou de la  CCTA qui ne sont pas au plus près de la population, la décision d’augmenter le taux est plus gérable mais à l’échelon communal ce sera très compliqué pour expliquer l’accroissement des taux. »

Sans doute notre édile de La République En Marche voulait-il dire qu’il est plus à l’aise pour voter l’augmentation des impôts de ses contribuables quand il est en Communauté de Communes à Gabor, avec 1 ou 2 personnes dans le public, que quand il est en salle du conseil du municipal au centre-ville, avec un public plus  fourni ?

Quoiqu’il en soit, et même si cette augmentation est modérée, le principe et la manière restent sujets à caution, ce pourquoi les Saint-Sulpiciens ne seront pas surpris d’apprendre que sur 55 élus à la CCTA, seuls Mme Destaillats et M. Leroy ont voté CONTRE l’augmentation de la taxe d’habitation intercommunale…

[1] Compte-rendu: https://www.ville-saint-sulpice-81.fr/images/Compte_rendu_du_CM_26_f%C3%A9vrier.pdf

Fermer le menu