Des nouvelles de TERRA 2 : ah, ces satanées petites bêtes !

M. Bernardin, maire de Saint-Sulpice et M. Ramond, président de la SPLA 81 se gardent bien de vous informer sur l’état d’avancement du dossier TERRA 2, la plateforme logistique XXL vouée au e-commerce susceptible de s’implanter sur les Portes du Tarn, alors on vous donne les dernières nouvelles…
En 2018, TERRA 2, pour pouvoir s’implanter, a fait une demande d’autorisation environnementale et la SPLA 81 (élus décideurs) une demande de dérogation complémentaire à la destruction d’espèces protégées auprès des préfets du Tarn et de la Haute-Garonne.

En juillet 2019, le Centre National de la Protection de la Nature a rendu un avis DEFAVORABLE à cette demande de dérogation complémentaire portée par la SPLA 81. Pour rappel, en 2014, les préfets du Tarn et de la Haute-Garonne avaient déjà signé un arrêté autorisant la destruction de « 62 espèces et 2 groupes protégés » officiellement présents sur les Portes du Tarn. Avec l’implantation de la plateforme logistique Terra 2, la SPLA 81 a donc été contrainte de faire une demande de dérogation complémentaire à la protection des espèces protégées concernant cette fois « une nouvelle espèce d’amphibien, 5 espèces de chauves-souris et un groupe de mammifères et 31 espèces d’oiseaux » non répertoriés en 2014, inventaire établi par le bureau d’étude choisi par la SPLA 81, BIOTOPE. Inventaire de BIOTOPE à comparer à celui actualisé par les naturalistes bénévoles de la Ligue de Protection des Oiseaux qui dénombre à ce jour plus de 90 espèces d’oiseaux dont pas moins de 76 espèces protégées !

L’avis du CNPN a sacrément remis en cause la qualité du travail de BIOTOPE. La SPLA 81 a fait « profil bas » et a indiqué en septembre 2019 que ses « experts » allaient se remettre au travail… Les préfets devaient statuer sur la demande de dérogation et l’autorisation environnementale début septembre 2019, puis début décembre 2019. Nous apprenons finalement que Terra 2 a obtenu un délai supplémentaire pour l’instruction de sa demande d’autorisation environnementale… jusqu’au 31 décembre 2020 … pour laisser aux « experts » de la SPLA 81 le temps de revoir leur copie !

90 espèces oiseaux, dont 76 espèces protégées, menacées de destruction… pour permettre l’implantation d’une plateforme logistique XXL vouée au e-commerce, le jeu en vaut-il la chandelle ? Les élus décideurs pensent que oui ; pour notre part, nous pensons que ce choix est à contretemps de l’urgence climatique, de la protection indispensable de la biodiversité, de la santé des habitants du territoire et de l’urgence sociale.
D’autres choix de développement plus valorisants pour le territoire sont possibles et souhaitables.

En attendant, nous continuons de veiller au grain, la date du 31 décembre 2020 fixée par les préfets, n’étant qu’une date butoir pour signer les arrêtés nécessaires à l’implantation de TERRA 2. Signe de la mobilisation, la ZAC des portes du Tarn fait son apparition sur la carte des Grands Projets Inutiles publiée par Reporterre, carte qui recense les luttes sur toute la France 4.
Restons en alerte, restons mobilisés !

Des élanions… plutôt que des camions !

Fermer le menu